MACRON, RENDS LES CONTRATS AIDÉS !

signataires. Le compteur est mis à jour une fois par heure.

 

Je signe la pétition

Des associations, des Ehpad, des collectivités locales, des écoles se retrouvent au pied du mur car Macron et son gouvernement ont décidé d’arrêter le mécanisme des emplois aidés (CAE-CUI). Mais, au-delà de ces structures fragilisées, ce sont des milliers de personnes qui se retrouvent sans emploi. Plus de 200 000 en France. Le gouvernement se défend en disant que les emplois aidés ne sont pas suffisamment efficaces. Mais, aujourd’hui, il ne propose rien pour remplacer ces contrats, dont il devrait plutôt combattre la précarité.

Nous refusons que le gouvernement vienne faire de minables économies sur le dos des plus faibles.

Pétition lancée localement par des citoyens d’Abbeville et du Val-de-Nièvre (Somme)  

et relayée par le collectif Picardie debout ! et le Discord avec Ruffin.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Une pétition ce n'est pas qu'un clic sur un site internet. C'est bien, mais vous pouvez aller plus loin ! Picardie Debout ! met à votre disposition ses feuilles de porte-à-porte. À vous de les imprimer et de faire signer autour de vous, dans les associations, en porte-à-porte chez vos voisins, à la sortie des entreprises, des écoles, et dans les syndicats.

Téléchargez la pétition

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

signatures retournées !

95 Commentaires

  1. daniele bayard

    j;ai 63 ans retraitee ai eu un poste il y a 24 ans grace a ce genre de contrat moi c’etait C.E.S dans la fonction publique hospitaliere j’ai par la suite eté titularisée; mes collègues ont suivi le meme parcours. Les contrats comme ceux ci sont des possibilités de se former et de perenniser l’emploi pour nombre de personnes et en plus permettent aux collectivités de fonctionner correctement. Manifestement MACRON ne sait pas de quoi il parle. Et il s’est dit de GAUCHE!!!!!!!!!!

    Réponse
  2. véronique KAWSKI

    Sa planète sérénissime peut laisser tomber les contrats aidés, àcondition de les remplacer par des CDI pas de chantiers, et payé pour le travail fourni et non la survie!

    Réponse
  3. Carole Chrisment

    Vous avez oublié les structures d’accueil petite enfance !!

    Réponse
  4. Le Saux Serge

    Emmaüs Chiffonniers de la joie et autres valoriseurs de déchets sont concernés au 1 er chef et ils oeuvrent pour la Solidarité
    C est une activité structurée à Carhaix sous un nom nouveau qui n est ni un commerce ni un artisanat car rien n’est acheté pour valoriser le déchets C est une
    start up.CONTRADICTION MACRON

    Réponse
  5. Chambe

    D’abord la formation professionnelle et ensuite la suppression des contrats aidés !

    Réponse
  6. MANNEVEAU Véronique

    Allez François… Si cela continue, il va falloir que tu fasses un film : « merci Macron »… On compte sur toi !

    Réponse
  7. BERGER

    La lutte continue.

    Réponse
  8. Chatelais

    Macron applique l’expression « sauvons les riches » à la lettre. Heureux de n’avoir voté ni pour la peste ni pour le choléra.
    Cromment preut on prendre des drécisions pareilles? Qurel cron!!!

    Réponse
  9. Martial LAFLORENTIE

    Bonjour,
    Le contrat aidé dont a profité ma fille, il y a quelques années, lui a permis de passer et d’obtenir un diplôme  » CAP petite enfance « .
    Elle a donc pu, à la fin de son contrat, trouver un poste avec CDI dans une autre structure et commencer une vraie vie (achat maison,etc.)

    Réponse
  10. juddith

    On ne peut que partager l’indignation…
    Toutefois il serait bien de préciser à qui appartient le site et qui a la main sur les données que nous indiquons (adresse strictement confidentielle ne veut pas dire grand chose si google, par exemple y a accès 🙂

    Le jour où les appels à manifester seront criminalisés (on n’en est pas loin :/)
    nos coordonnées seront rapidement transmises à qui de droit… et parfois, on a quand mm besoin de discrétion (aide aux sans papiers par exemple)

    Réponse
  11. Christine Bache

    Très bonne initiative, Monsieur Ruffin ! Dans le Collège où j’enseigne, la moitié des AVS qui accompagnaient les élèves autistes dans les classes se sont faits virer sans ménagement en fin d’année. Leur mission correspond pourtant à un vrai besoin, et ils s’y sont investis avec sérieux et professionalisme (contre un salaire dérisoire).

    Réponse
  12. Marie

    L’association pour laquelle je travaille a embauché plusieurs personnes en CDI après un CAE, véritable tremplin vers l’embauche, contrairement à ce que prétend Macron. N’a t’il rien de mieux à faire que d’enfoncer les plus fragiles. Les français semblent découvrir Macron, pourtant il n’avait pas caché son jeu lors de la campagne. Il fallait voter France Insoumise !

    Réponse
  13. Dru

    Président d’association d’un petit Théâtre lyonnais de 30 places Carré 30 avions un contrat aidé pour le poste de l’accueil attribué à Martine 58 ans.
    Elle a préparé le programme de la saison avec les bénévoles et fait une formation pour accueillir les jeunes publics et faire une partie de la communication et de l’administration. Très motivée, son renouvellement de contrat aidé validé par pôle emploi fin juin 2017, elle apprends fin juillet 2017 qu’il est supprimé. J’écris une lettre de recours à la Directrice de Pôle emploi et une de ses adjointes m’appelle au téléphone pour dire qu’il n’y pas de changement du point vue de la décision du Gouvernement.Vis à vis de Martine et du Carré 30 et même de la Pôle emploi, je considère que cette décision fait preuve d’un manque de respect de la part de ce nouveau Gouvernement qui a joué contre la confiance des électeurs.

    Réponse
  14. canonne delphine

    ces contrats aidés « réservés » aux personnes sans emplois depuis plusieurs années leur permettait de sortir la tête de l’eau, de retrouver une vie sociale et un rôle dans la société. Pour avoir employé quelquefois sur ce genre de contrat, cela permet aussi de pouvoir « tester » un nouveau métier et pour ma part tous ces contrats sont passés en CDI à l’issue du contrat aidé.(je travaille dans une association)

    Réponse
  15. dominique aubert

    ce n’est pas efficace, trop cher, ce n’est qu’une aide ne débouchant sur rien ! ! ! ce n’est pas a l’état de creer ce type d’emplois

    Réponse
  16. Julie

    Bonjour, je signe cette pétition avec conviction, mais svp, revoyez ce sous-titrage !!! 😱

    Réponse
  17. rosemaryb2016

    pourquoi tant d’acharnement sur les plus démunis le mépris sans doute

    Réponse
  18. labatut nicole

    J’ai 62 ans et mon contrat se termine le 1er avril, j’espère que ce ne sera pas un poisson…….

    Réponse
  19. Jean-Pierre Guichard

    Toutes ces mesures sont scandaleuses. Il faut l’arrêter avant que la France soit à genou devant le grand capital.

    Réponse
  20. Stéphanie

    Même pas un an qu’il est là et je suis déjà lassée de sa violence à l’encontre des jeunes, des précaires, des travailleurs, des migrants. Macron et ses branquignoles du gouvernement et du groupe LREM de l’assemblée sont en train de ruiner les valeurs de solidarité et d’humanisme de notre pays. Organisons nous pour dire stop. Ensemble nous pouvons reprendre le pouvoir et notre destinée. Merci à vous François Ruffin de consacrer votre énergie à cette action. Vous nous êtes précieux.

    Réponse
  21. Pedroletti Claude

    Qu il reclame les 54 milliards de profits faits en 6 mois par les entreprises du cac 40 et qui comptent battre tous leurs records fin 2017. Macron dune France sous dictature.

    Réponse
  22. Akhrib Florence

    J’ai eu un diplôme en 2011 ( le BPJEPS « Animation Sociale ») grâce à un contrat aidé lorsque je travaillais au MRAP à Perpignan et je n’aurais jamais pu me payer la formation qui a coûté 6000 euros. Aujourd’hui, je suis AVS , et j’entame ma 4 ème année (je suis reconnue « travailleur handicapé »). Certes, ce sont des contrats précaires mais ça peut être un tremplin pour plein de personnes en ayant des formations diplômantes qui peuvent aboutir à des emplois pérennes …

    Réponse
  23. Wesolowski Alexis

    Supprimer les emplois aidés pour des questions d’argent, c’est facile, à la portée de n’importe qui, cela n’a rien de « courageux » comme certains éditorialistes l’entendent lorsqu’il s’agit de faire taire la volonté de « justice sociale » que certains qualifient de chimère. Cela n’a rien d’une réforme qui ferait basculer la France vers ce fameux « monde qui a changé ». Il n’y a rien de nouveau ni de providentiel dans le fait de régresser d’une société qui savait répartir le salaire de sa force de travail pour se soigner et améliorer son quotidien de façon solidaire et équitable (autant que faire ce peut), à une société rigide et réactionnaire qui se composeraient en multitude de castes indéboulonnables à la manière d’un pays à la culture sociale archaïque (et les prochaines réformes sur l’apprentissage me donneront raison). Mais qu’est-ce qui leur est donc passé par la tête ? Supprimer un contrat qui permet bien souvent de payer durant un temps des « stagiaires » de mairie au smic avant de pouvoir les placer dans un secteur ou un autre afin de palier aux départs en retraite (et encore, ça c’est si tout se passe correctement durant la durée du contrat). Pourquoi rendre coûteux et inutile ce qui s’avère, mathématiquement et logiquement encore plus rentable et utile qu’un étudiant (10 000 euros par an par étudiant contre 9500 pour un CUI dont la majeure partie repart directement dans l’économie et les finances de l’état) ? deux quinquennats dirigés par des responsables distincts auront ajoutés à ce pays entre 2 et 3 millions de chômeurs (oui, on parle bien d’une puissance industrielle qui produit des millionnaires et bat de records en versement de dividendes) et seulement 4 mois au gouvernement Macron pour ajouter 200 à 300 mille chômeurs de plus. Bel exploit d’incapables, digne des télé évangélistes et anthroposophes sectaires qu’ils sont. A croire que cette caste ENA/HEC/Youngleaders, concoure pour créer le plus de chômage en France, expulser le plus d’immigrés possible et saboter le plus possible la vie des étudiants, des retraités et des ménages précaires. A croire que les évangélistes libéraux de maintenant prennent la place des bigots réactionnaires du siècle précédent; au même titre que les grand bourgeois s’étaient payés des particules afin de recomposer la noblesse après la Révolution française et le bonapartisme. Plutôt que de se cacher derrière des éditorialistes parfois mieux armés et plus violents que les 22 millions de bombes anti-émeutes qui n’attendent que nous pour ces 4 ans et 8 mois à venir, cette caste de cyniques énergumènes qui n’ont de mérite dans leur carrière que leur hypocrisie de classe et leur fourberie d’escroc, feraient mieux de s’inquiéter de ce qu’est actuellement le Parti Socialiste; car c’est le minimum de ce qui les attend. Ils font la République sans nous, nous la ferons sans eux. Les revendications sont comme leurs idées : D’un autre âge. Et des deux, nous allons nous débarrasser. En avant !

    Réponse
  24. Pedroletti Claude

    Que Macron se serve sur les 54 milliards de profits faits en 6 mois par les etses du cac 40 et qui comptent battre tous les records fin 2017. France devenue dictature depuis un temps certain.

    Réponse
  25. BOIRON

    Quand on ne sait pas de quoi on parle c’est très facile de supprimer le problème mais quand je vois le nombre de personnes touchées par cette mesure prise un beau matin je suis complétement perdu, dans ma petite commune la mairie en a au moins 2 en permanence. Et les associations caritatives de réinsertion que vont-elles devenir? Et dans le même temps le CICE est toujours en place lui, ce n’est pas des emplois aidés ça?

    Réponse
  26. guy

    Actuellement le transfert-partage sur face de bouc est bloqué … par qui ???

    Réponse
  27. guy

    Actuellement le transfert- partage ver face de bouc est bloqué…!!!!

    Réponse
  28. So

    Votre pétition comporte une faute, cela se dit et s’écrit cui-cae. De plus les Cui-cie aussi sont supprimés. ( équivalent pour le secteur privé marchand) les TPE et PME n’ont plus aucune aide possible à l’embauche. Pourtant ces aides là étaient destinées à des postes pérennes. Pour l’aide aux TPE PME, Elle était possible en cas de proposition de CDD de 6 mois minimum jusqu au cdi. Avec une aide De 500 euros versés par trimestre durant 2 ans maximum. Cette aide a permis d’inciter des Cdi Ou de rallonger des CDD prévus initialement plus courts. Les CIE quant à eux, était pour des Cdi en priorité destiné à des Candidats dit éloignés de l’emploi. Travailleurs handicapés, senior, bénéficiaire des minima sociaux, habitants des QPV… alors le scandale de la restriction des CAE est bien évidemment une catastrophe pour les mairies, les écoles, les associations, les maisons de retraite, les hôpitaux… mais n’oubliez pas les petites entreprises, car elles sont économiquement très porteuses d’emploi, elles représentent 50% du marché du travail et elles tentent de survivre. Elles n’ont plus d’aide… et n’ont pas forcément le temps Ou la flexibilité pour former des apprentis convenablement. L’apprentissage ne doit pas se substituer à des vrais emplois, des postes où le besoin de compétences et résultats est immédiat. L’état n’a pas mesurer les conséquences de ses décisions… on n’est pas sorti de la crise avec de pareilles mesures !

    Réponse
  29. Sylvie Napolitano

    Et à la fin c’est nous qu’on va gagner !

    Réponse
  30. Anne

    Si vous vouliez bien corriger le texte de la pétition et écrire CAE au lieu de CEA…

    Réponse
  31. vismaviedeprecaire

    Très bonne initiative.
    Mais pourquoi avoir toujours ce ton misérabiliste du type (je cite) : « Nous refusons que le gouvernement vienne faire de minables économies sur le dos des plus faibles. »
    Qui a dit que les personnes en contrats aidés sont forcément les plus faibles ? Pourquoi nous qualifier toujours de cette manière-là, alors que bien souvent on prend un contrat aidé tout simplement parce qu’il n’y a rien d’autres sur le marché du travail…

    Réponse
  32. pascal berrubé

    Ala fin c’est nous qu’on va gagner , courage fakir

    Réponse
  33. DEHEURLE

    Rentrée scolaire à Istres… deux ouvertures de classe (8 au total pour une maternelle) et plus de secrétaire à la rentrée : les enseignantes vont devoir se relèver les manches pour aider la directrice.

    Réponse
  34. Cyril

    Pareil ! Courage François, je suis derrière toi !

    Réponse
  35. MAGNIEZ

    On se battra jusqu’à la victoire.

    Réponse
  36. Lou

    Pour l’instant ces contrats aidés, pr les Avs, ne st pas supprimés, ce st les seuls d’ailleurs..
    mais comme ce sont des contrats aidés, ce ne st que des contrats de 1an renouvelable une fois….

    Je viens detre recrutée pour commencer en octobre. Etant moi mm en situation de handicap, je ne pourrais pas assurer cette année scolaire, mais pour linstant, SI,et je dis bien SI,la loi ne change pas, je prends mon poste en septembre 2018…

    Cest injuste que ce ne soient que des contrats aidés mais pour l’instant, en tous cas dans mon département (76), et je le sais par assistante sociale, recruteuse des avs de pole emploi et de cap emploi, le pole emploi des travailleurs handicapés, rien ne. Change, mais apres 2ans, ca s’arrête. Parce que ce st d cae cui, donc pas fait pour durer dans le temps.

    Pour l’instant, ce sont les seuls cae cui qui ne sont pas supprimés…je dis bien, POUR L’INSTANT………

    Je trouve cela déplorable, ces enfants et ces parents qui se battent au quotidien pour leurs enfants,pourquoi separer des enfants qui se sentent bien avec leur AVS doivent les quitter et se réadapter a qq1 de nouveau, cest idiot….

    alors oui je signe cette petition, et je vais meme faire la formation, nouvelle depuis l’année dernière, pour devenir AVS avec diplôme.

    Réponse
  37. Daniel DAVIS

    Macron, Tu devrais plutôt réclamer aux riches l’argent qu’il doivent à l’état et à la sécurité sociale ! Les cotisations patronales non payées, L’évasion fiscale, les optimisations fiscales, les aides à l’investissement immobilier … !!!
    … Ah oui, tu peux pas… c’est un peu gênant… comme ce sont les riches et leur médias qui t’on payé ton ticket gagnant pour ton poste de président !!! 😉
    … Bon, tu n’as pas de morale (caractéristique indispensable pour devenir riche), mais tu es fidèle en affaires !!! 😉

    Réponse
  38. Evelynn R.LERAY

    J’ai été Auxiliaire de Vie Scolaire pendant 7 années; formation autodidacte, salaire de misère, piètre reconnaissance de la corporation enseignante, militante pour la titularisation des personnes en contrats aidés, gagnante aux prud’hommes contre l’ Education Nationale. J’ai acheté des ouvrages, passé des heures sur internet, interrogé des professionnels…..bref, je me suis auto formée et les enfants que j’ai accompagnés m’ont formée. Je suis une accompagnatrice dans l’intégration scolaire des enfants handicapés, j’ai fait mes preuves!. Les contrats aidés sont le nouvel esclavage moderne parce que l’Etat ne respecte pas les lois qu’il a fixées (allez-y les gens, les prud’hommes c’est fait pour ça). Soit, ils sont inefficaces, entretiennent la précarité mais au lieu de les supprimer, il faut immédiatement proposer l’emploi avec une véritable formation puis l’année suivante la garantie de la titularisation. Que vont devenir toutes ces personnes qui ont donné leur temps et leur force?
    De toute façon, il faut tout changer mais surtout pas à la manière Macron. Attention les gens, ce n’est que le début…..
    Evelynn
    LEVANTESE

    Réponse
  39. Taupin

    Dans mon lycée agricole 15 contrats aidés vont être supprimés dont celui du gardien de la porte. Je suis mutée dans une ville à haut risque d’attentat près de Nice.

    Réponse
  40. Ridet

    On va dans la rue montrer notre mécontentement quand ?

    Réponse
  41. Dumortier

    J’ai ,grâce au contrat aidé , pu travailler et améliorer le quotidien avec mon fils a charge . Au moins faire un autre type de contrat , pour qu on puisse continuer à travailler

    Réponse
  42. Christian de CROP

    Tous dans la rue le 12 septembre et après

    Réponse
  43. Denis Soleilhac

    Je viens de signer.
    Juste une remarque, pourquoi le tutoyer, je ne me sens pas suffisamment intime avec Macron pour cela. De plus au niveau sonorité je trouve que « rendez les contrats aidés » cela se scanderait mieux dans une manif.
    Merci pour toutes vos actions.

    Réponse
  44. GUILLAUME Rachel

    Pour avoir fait de l’accompagnement professionnel auprès de personnes en Cui et Cae, je confirme que le système était stérile. La faute à qui ? Aux collectivités, et aux grosses administrations pourvoyeuses de contrats aidés (éducation nationale ) qui ne jouent pas le jeux de l’accompagnement professionnel, de la formation, et de la qualification. Des salariés corvéables à merci qui malheureusement aujourd’hui payent encore le prix fort. Il fallait réformer mais pas au détriment des plus précaires.

    Réponse
  45. Martin

    Les réfugiés statutaires bénéficient aussi des contrats aidés pour leur insertion. Les contrats aidés sont nécessaires à la cohésion nationale. Comment imposer la RSE aux entreprises sans que l État ne montre l exemple , cela d autant plus que le PDG du pays prend la France pour une multinationale….

    Réponse
  46. de CROP Christian

    Je viens d’écouter ton intervention François, la fin me gène lorsque tu dis que Macron prends des décisions contre les faibles « sans le vouloir, inconsciemment sans doute ».

    Tu te trompes lourdement, tout ce que font ces gens là est pensé, structuré, avec un seul objectif : favoriser les profits en privatisant, exonérant, protégeant en faisant des choix de classe !!!!!!!!!!!!!

    Réponse
  47. Paillat noëlla

    Depuis le gouvernement Macron je n’arrête pas de signer des pétitions contre la vaccination contre la csg contre la suppression des emplois aidés et bien sur contre la loi travail xxl et ce n’est que le début de son mandat les 5 ans vont être un enfer pour l’ensemble des français qui ont sous estimés la puissance des lobbys et des financiers.. pauvre france

    Réponse
  48. Carole Sabatier

    Bonjour à toutes et tous.

    Je suis aussi passé par deux contrat aides dans les années 80/90..CES..mais bien avant c était le T.U.C (travail d’utilité collective)…ces contrats m’ ont aidé à prendre confiance en moi ..a me stabilisé dans le monde du travail….j ai aujourd hui bientôt 50 ans.je suis aide soignante..difficile aujourd hui de ne pas être en colère face à cette casse sociale…aujourd hui ma fille fait un contrat d’avenir en restauration a priori pas d’ embauche à la clé après 3 ans de bons et loyaux services.. d ‘investissement..de travail de nuit…etc …etc..ce gouvernement n’ en ai pas un c’ est une monarchie ..les députés LREM comme les ministres suivent la ligne libérale de Macron..et des gros industriels qui pour la plus part chapotent les médias français ..alors comment voulez vous avoir confiance en l’avenir..(Une référence filmographie pour ceux que cela intéresse:  » les nouveaux chiens de gardes.. »film de Gilles Balbastre et Yannick kergoar en referencecau libre de Serge Halimi (2012)….ca parlera a beaucoup..
    En revanche je salue votre courage Mr Ruffin..nous devrions être nombreuses et nombreux à suivre votre dynamique.. car comment prendre la parole officiellement si ce n est par le biais de nos députés..

    MERCUI LE COMBAT CONTINUE

    Réponse
  49. marie-Jeanne pire

    sans oublier que si les contrats aider sont supprimer, il va falloir d’ici peux de temps qu’ils se tape sur la tête encore une fois lutter contre toute délinquance, les voles cambriolages et braquage de bijouteries, voilà et je dit pauvre France.

    Réponse
  50. Lalouette

    Pourquoi cette decision.
    De cesser les cae lorsque l on parle d aider ces nombreux enfants souffrant d un handicap et de les scolariser.
    L aide humaine est importante pour l enfant et l enseignant ainsi que la famille.
    Il faut aider la situation d handicap…et penser que cela n arrive pas qu aux autres.
    Tous les contrats aides sont necessaires et importants pour tous secteurs d activites.

    Réponse
  51. de Bechevel

    Directeur d’une association de colonies de vacances valorisant la mixité sociale et l’intergenerationnelle, nous marchons sans aucune subvention et sortons de nos financements des aides au départ aux familles qui en ont besoin. Pole emploi refuse aujourd’hui que je recrute une responsable de l’accueil des jeunes porteurs de handicap dans mes séjours. Nous sommes une petite structure et les contrats aidés nous permettent de faire des paris de développement. Il est évident que quand on est une grosse structure, on se moque de ce genre de prise de risque. Il est tellement difficile de pérenniser un emploi que ces contrats permettent au moins d’essayer.

    Réponse
  52. Lonewolf

    Supprimer les contrats aidés, c’est comme donner un coup de pied dans l’unique béquille d’un handicapé. Un coup bas, digne d’un imbécile qui n’a rien compris à rien. Mais évidemment, quand il s’agit d’argent (public), massacrer la vie des gens compte moins que faire des « économies ». triste sire, triste monde.

    Réponse
  53. Tissot

    Le réveil a été rapide. On sait maintenant qu’il y a ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien. Le slogan de « En marche » est tronqué. En fait, ce serait plutôt « En marche ou crève ».

    Réponse
  54. DUGAST

    Le « macronisme » est désespérant !!!

    Réponse
  55. Bétrémieux

    On parle beaucoup de ces contrats pour un retour à l’emploi. Il faut aussi voir ces contrats comme une aide aux toutes petites entreprises qui ont beaucoup de mal à embaucher faute de trésorerie. Il y a du travail mais une impossibilité d’embaucher.Vite Manu, rends les contrats aides!!!

    Réponse
  56. jean Wiart

    Bien sûr que les contrats aidés, c’est une manière de sous payer le travail, de démontrer que ce qui n’est pas du « rentable  » (comme par exemple jouer à la bourse), est un « coût ». NOn, la formation, l’école, la santé, les soins aux personnes âgées … ne sont pas un coût, c’est une richesse pour une société et ça leur permet d’avoir de la main d’oeuvre pas chère. Cela fait des dizaines d’années que ça dure et qu’on accepte…de devenir des coûts… et au fur et à mesure, on le devient tous… alors que c’est nous qui produisons les richesses dont ils se gavent sans rien faire…Jouer à la bourse, est-ce du travail? non. Etre un grand cadre chargé de délocaliser , est-ce un travail utile? non et pourtant on ne dira jamais que ce sont eux nos coûts à nous, et ils nous coûtent vraiment trop cher. Ils nous tuent!!! allez voir aux USA la mortalité infantile, l’espérance de vie et vous verrez que dire qu’ils nous tuent n’est pas une métaphore

    Réponse
  57. Louise Larue

    la précarité ça suffit, nous avons tous besoin de vivre correctement de notre travail et de solidairement partager la richesse de notre pays. Macron Fort avec les faibles et Faible avec les forts, Ca suffit !

    Réponse
  58. marie-julie berthelot

    Mr.M avait dit qu’il voulait créer de l’emploi! A bah grâce à tout ce qu’il a déjà fait, il en a supprimé beaucoup!
    Dans l’école de mes enfants, un poste de 20h en contrat aidé, et avec les moyens qu’ils ont, ils ne peuvent plus proposé qu’un poste de 8h grand maximum! Bravo Mr le président!

    Réponse
  59. estelle D

    je signe mais ces contrats ne sont pas de réelles solutions, ils permettent juste aux personnes de subsister. C’est un emplâtre sur une jambe de bois !

    Réponse
  60. tavernier

    Bonjour,
    mais les emplois aidés dans l’agglo de Lyon ne sont pas concernés. Est-ce que c’est parce que Mr.Collomb est le maire de Lyon et également ministre de l’intérieur ???
    Merci à vous

    Réponse
  61. millet

    Cette décision est complètement ridicule, et dangereuse ! C’est parce que l’Etat diminue toujours plus les dotations, subventions aux maisons de retraite, associations, collectivités, etc…que les contrats aidés existent !!! Et ce sont ces emplois qui leur permettent de continuer à fonctionner, pour un coût en fait pas très élevé ! Sans compter que même si ce sont des emplois sou-payés, ils permettent à de nombreuses personnes de travailler. Les supprimer serait catastrophique ! Ce qu’il faut c’est recentrer le CICE sur les boîtes qui en ont vraiment besoin, et arrêter d’en verser aux multinationales par exemple !!!!!

    Réponse
  62. Flo

    Question à M. Macron concernant son plan de formation.
    Je prends un schéma assez classique : un demandeur d’emploi reconnu travailleur handicapé (pour s’être trop usé au travail comme c’est souvent le cas), qui a dans les 50 ans ou plus (la moyenne d’âge est autour de 50 ans) et un niveau scolaire CAP/BEP. Cette personne doit se reconvertir dans l’administratif car elle ne peut plus exercer de métier physique. Elle va donc faire une formation administrative de niveau CAP/BEP car elle n’a pas le niveau nécessaire pour faire un niveau Bac. Quelles sont ses chances de retrouver un emploi après sa formation sachant qu’à l’heure actuelle les employeurs ont plutôt tendance à embaucher des niveaux Bac+2 ?

    A CV et expérience égale, même si les mentalités commencent un tout petit peu à changer, un employeur préfère souvent embaucher quelqu’un de « valide » plutôt qu’un travailleur handicapé, quitte à payer l’amende.
    A CV et expérience égale, un employeur préfère souvent embaucher une personne de 35 ans plutôt qu’une personne de 50 ans ou plus.

    Les contrats aidés permettent aux travailleurs handicapés et aux séniors de se réinsérer professionnellement en prouvant aux employeurs qui les embauchent via ce dispositif qu’ils sont parfaitement aptes à exercer dans ce métier.
    Et contrairement à ce qu’on nous dit, les associations jouent très souvent le jeu de la formation et n’aspirent qu’à une chose : pouvoir pérenniser ces emplois…Ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas des administrations et collectivités territoriales(d’où la nécessité de revoir le volet formation : déblocage des aides uniquement après contrôle de l’inscription dans une formation qualifiante ou certifiante…pas une formation confiture).

    Monsieur Macron a dit vouloir s’occuper des handicapés. Mais tous les handicapés ne bénéficient pas de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) (heureusement d’ailleurs), tous les handicapés ne travaillent pas dans des ESAT ou des entreprises adaptées. Et beaucoup d’entre nous sommes parfaitement aptes à travailler en milieu ordinaire.
    Mais ne nous mettez pas en concurrence avec les autres demandeurs d’emploi alors que nous n’avons pas les mêmes contraintes.

    Réponse
  63. Hembert

    Toutes et Tous dans la rue les 12 & 23 Septembre pour que MACRON arrête de nous prendre pour des CONS son programme et approuvé par 1/5 ième de la population donc faisons nous entendre nous sommes 80% contre ses projets

    Réponse
  64. LIABOEUF

    C’est facile de fermer le robinet! Macron est pour le plus facile. Comme un con il ne pense pas que d’autres crèvent de soif. Il n’a pas prévu de remplacement. Le pauvre con!!!

    Réponse
  65. Lansoy

    Une fois de plus un Président de la 5e République tape sur les secteurs déjà en péril. Rien de nouveau sous le soleil.

    Réponse
  66. RIPERT Dominique

    Directrice d’une école maternelle pendant 10 ans, j’ai constaté l’investissement et le professionnalisme des personnes en contrat aidé (aide à la direction et accompagnement des élèves en situation de handicap) mais j’ai regretté leur situation précaire et leur départ brutal, à la fin de leur contrat sans souci des besoins au niveau des élèves handicapés et de l’établissement, sans respect des personnes, du travail réalisé et des liens tissés.

    Réponse
  67. francois timon

    C’est un plan de licenciement massif qui ne dit pas son nom tous dans la rue virons Macron ..

    Réponse
  68. Cath C

    La personne qui s’appelle Flo a tout dit. Que va t’il advenir des travailleurs handicapés de plus de 45 ans qui n’avaient que ce genre de contrat pour espérer avoir une vie professionnelle (j’en fais partie). Ce gouvernement est une imposture, il ne défend en aucun cas les travailleurs handicapés!! pas la priorité de son « quinquennat . La formation j’en sors (7mois à l’afpa pour un bac pro de secrétaire assistante) et pas de travail depuis janvier 2017.  » C’est d’une belle hypocrisie. J’espérais retrouver un emploi via un contrat aidé et un revenu meilleurs que mon ASS de 16 euro/jour. Non tous les handicapés ne touchent pas l’AAH et sont quand même bien diminués pour autant.

    Réponse
  69. Dominique

    Je suis en CUI comme EVS Assistante Adm. aide à la direction. J’ai une reconnaissance de travailleur handicapé. Le gouvernement tape sur les doigts des entreprises qui ne font pas l’effort d’appliquer la loi pour embaucher des travailleurs handicapés et bien ce gouvernement fait la même chose qu’eux. Je suis en poste depuis le 01/10/13. Mon directeur a fait mon renouvellement fin mai 2017 pour ma 5ème et dernière année et qu’est-ce que j’apprends début juillet que les contrats aidés sont bloqués (les syndicats enseignants n’étaient mêmes pas au courant). Fin août, je rappelle le service chargé des contrats et là on me dit votre contrat finit le 30/09/17. De plus on veut nous remplacer par des contrats service civique. Dans ce genre de contrat, il faut un projet que les directeurs vont détourner à leur avantage en faisant faire de l’administratif à ces contrats mais chut ! il ne faut pas le dire sinon les inspecteurs des académies ne donneront pas leur aval. C’est un coup de poignard. La ministre du travail dit que nos contrats ne servent à rien, coûtent chers. Et les contrats service civique, ils sont gratuits ? Un gouvernement de patrons mené par un président banquier. Je suis utile pas inutile. Mon travail est reconnu par l’équipe enseignante avec laquelle je travaille depuis le 01/10/2013. J’aime mon travail et je m’investis dans les tâches administratives qui me sont confiées et même plus. Le 1er octobre 2017, je veux continuer à travailler dans l’école où j’ai retrouvé de l’estime et de la confiance en moi. Que font nos lycées employeurs, pôle emploi, MDPH ? Avec une collègue EVS nous avons eu la chance de nous expliquer dans le journal de notre ville, sur une radio. Rendez-nous nos contrats.

    Réponse
  70. didier STURBOIS

    je trouve scandaleux la SUPPRESSION DES EMPLOIS AIDES ET EN PLUS COMME MOI JE SUIS EN RETRAITE ET HANDICAPE A 100/100 (cancer et tous les problemes autour )j’ai demande ma retraite en JANVIER 2017 ET JE SUIS EN RETRAITE DEPUIS JUIN 2017 JE N’AI TOUJOUR PAS TOUCHE MA PENSION ET A LA CAF M »A TOUT SUPPRIMEE MON AAH , COMPLEMENT DE RESSOURCE ??? J’ECRIT A TOUS LES ORGANISMES PERSONNE NE ME REPONDS??SAUF UNE DAME A LA CARSAT QUI FAIT CE QU’ELLE PEUX .JE TOUCHE ACTUELLEMENT 78.52EUROS PAR MOIS POUR 55 TRMESTRES DU RSI .LE RESTE ???.SALUTATIONS MERCI DE M’AVOIR LU .didier STURBOIS

    Réponse
  71. Anna

    « Ce qu’il préconise est ce que nous avons vu, jusqu’à la nausée, sévir et finalement faillir dans tous les régimes dits forts, l’habile entretien des soupçons que favorise l’état de guerre… le retrait des minces garanties qu’une société se donne contre sa propre injustice, accompagné de l’assurance, toujours acceptée des sots, que ces mesures odieuses sont des mesures utiles…. »

    Un portrait de Saint Just par Marguerite Yourcenar qui colle beaucoup à jupiter http://www.imagespensees.org/memoires/article/une-odeur-de-fausse-vertu

    Réponse
  72. chopin gilbert

    Il est grand temps de mettre fin à la dictature du roi pognon
    dictature pognon = dictature macron

    Réponse
  73. Elie Carasso

    Où peut-on lire le développement de la pétition ? François, ne faudrait-il pas créer, au-delà des nécessaires coups de poing locaux, un comité national  » Rends l’argent des contrats aidés » avec les Maires, les élus, les syndicats, les assos, les partis ou mouvements, et la population toute entière avec des ACTIONS REGIONALES a partir de la structuration nationale, la plus large ?

    Réponse
  74. Mc Rond

    Les CUI sont cuits, je répète les CUI sont cuits !

    Réponse
  75. Mary Aulne

    Avant d’être titulaire à la mairie de mon village, j’ai traversé des moments difficiles.
    Maman isolée à Toulouse, j’ai quitté un Cdi pour un poste avec de meilleurs horaires. A la fin de la période d’essai sur un poste où on ne m’a pas formée, on m’a remerciée. Résultat pas de chômage.
    Ensuite il y a eu une période de Cdd et plus rien. Au bout d’un chômage de deux ans, arrivée en fin de droits, je rencontre l’équipe de la mairie de mon nouveau village, qui me propose un Cae en tant qu’atsem dans leur école. J’y resterai 2 ans à apprendre un nouveau métier et à me former au secrétariat territorial.
    Après mon cae, j’ai remplacé une collègue qui s’est ensuite fait muter et qui m’a laissé sa place.
    Aujourd’hui je suis titulaire et grâce à mes formations je suis la référente en urbanisme.
    Voilà, les emplois précaires c’est pas top mais ça m’a sauvée quand j’étais au bord du gouffre.

    Réponse
  76. Yves et Florence JEUNET

    je me sens comme le cheval d’un c »lèbre gardian made in usa

    Réponse
  77. MARTINEL

    Je viens de retrouver un contrat en CDD grâce à un contrat aidé de 2 ans. Ce n’est qu’un CDD mais c’est déjà ça. Toutes les raisons sont présentes pour que les français se révoltent.

    Réponse
  78. Simon Paulette

    Puisque ces emplois sont utiles il faudrait qu’ils soient reconnus et pérennisés au lieu d’être supprimés!
    On pourrait alors prouver leur efficacité. Une action est à mener dans ce sens pour supprimer les emplois précaires et créer de vrais boulots et bien payés

    Réponse
  79. Céline

    En 2007, j’ai commencé à bosser comme chargée de communication dans une association culturelle en contrat aidé. Aujourd’hui, je travaille toujours pour eux et suis désormais programmatrice d’un superbe festival de cinéma. Sans ce type de contrat, ils n’auraient jamais pu m’embaucher et grâce à ce type de contrat, moi et ma collègue avons pu être embauchées et développer le structure, trouver des financements etc.

    Réponse
  80. machin

    J’ai signé bien sur, mais c’est le capitalisme dans toute sa violence qu’il faut nommer et dénoncer, et non pas seulement l’abandon des derniers emplâtres qui font que ce pays tient encore à peu près debout.

    Réponse
  81. Olivier R

    Les contrats aidés doivent être supprimer car il n’apporte pas de réel travail aux personnes qui sont sous ces contrats, ils se font jetés à la fin du contrat, Vous devriez plutôt vous battre pour que ces personnes est de réel contrat, des vrai CDI et ce n’est pas à l’état de venir subvenir aux besoins d’une asso, d’une commune pour embaucher, nous payons assez d’impôts qui sont gaspiller à faire n’importe quoi avec.

    Réponse
  82. Francine Poupeney

    J’ai déjà signé et témoigné merci pour cette pétition

    Réponse
  83. dominique pansart

    Supprimer les contrats aidés va favoriser l’emploi !!! Monsieur Macron rends les contrats aidés !

    Réponse
  84. Catherine MARCHIO

    Macron supprime tout ce qui est de l’ordre de l’improductif financier. A savoir, tout ce qui relève du devoir de l’Etat largement défaillant en matière de droits humains (mais aussi de solidarité…), et bénéficie, accompagne, défend et protège les personnes sans produire du « bénéfice ».
    Or, tout ce qui ne produit pas ou plus, coûte. Par là, il veut supprimer, éradiquer les « improductifs » eux-mêmes… Même les retraités, on l’a vu, maintenant qu’ils ont tout « exprimé », sont bons à jeter, à piller, on l’a vu d’abord avec la CSG.
    Seuls les handicapés trouvent grâce à ses yeux, et pas par hasard ni commisération particulière (message subliminal : ce n’est PAS DE LEUR FAUTE…) Aussi, il faut s’attendre à devoir se battre encore plus pour pouvoir être reconnu comme tel.

    Réponse
  85. Catherine MARCHIO

    Et nous n’avons encore rien vu.
    La fameuse formation professionnelle « massive » annoncée et même espérée par certains – mais qui me fait froid dans le dos va réserver bien des surprises, à mon avis !
    On va prendre les chômeurs et autres « parasites », et les obliger à se former aux emplois « marchands » non pourvus puisque personne n’en veut, et dans des conditions de travail encore plus ineptes désormais. Malheur à ceux qui vont refuser ! On ne pourra pas choisir, et nos compétences et aspirations personnelles seront niées. Suite à quoi, après 2 refus de postes inacceptables par définition, ce sera la chute : je n’ose imaginer la punition, les minimas sociaux devant être « repensés » également… après les APL.

    Réponse
  86. Catherine MARCHIO

    Ou « La pensée complexe macronienne pour les Nuls »

    Réponse
  87. soso

    Plus aucunes perspective d’emploi en tant handicapé, dégoutée , a quelques jours de signer un contrat d’embauches.retour a la case depart , avec un conseiller cap emploi qui vous dis c’est pas grave madame vous allez faire une formation ou sinon rester chez vous avec votre pension d’invalidité. Blasée

    Réponse
  88. Alice

    Il faut lire cet article du postillon sur la vraie France des assistés: Les start ups!
    https://www.lepostillon.org/Les-start-up-la-vraie-France-des-assistes.html
    Pour bosser dans un secteur où pas mal de copains se font embaucher par des start up à 50k car il faut dépenser les subventions, je peux vous dire que c’est vrai. Et il y en a des géniales qui embauchent des data scientists sans avoir de data à leur faire traiter et j’en passe! Et je trouve ça choquant que ce soit les contrats aidés qui trinquent et pas ce genre de postes!

    Réponse
  89. Jean LAPORTE

    Vous avez élu le MACRON……..vous êtes responsables de cette situation,…….

    Réponse
  90. CHAGNAUD Yves

    Les contrats aidés nous ont permis (Nous : éditions APEIRON) à créer au final deux emplois et surtout à tenir le coup dans les premières années de notre activité. Avec le soutien et les très bons conseils du Pole emploi de SaintJunien (87).

    Réponse
  91. Depraetere

    Et dire que les médias, les différents partis politique et l’entourage plus proche nous on rabâcher les oreilles pour qu’on aille voter (dernière élection présidentielle), c’était il y a quelques semaines!!!!!!! MERCI ! on est pas au bout de nos peines….mettre le pays dans les mains d’un banquier, qu’elle belle connerie ! on a plus que nos yeux pour pleurer.

    Réponse

Laisser un commentaire

28K Partages
Partagez25K
Tweetez3K
Email